Procédés d'ébavurage

Quel procédé d'ébavurage convient-il pour votre application ?

Connaissez-vous le monde de l'ébavurage ? Il existe de nombreux procédés d'ébavurage, très différents les uns des autres, allant de l'ébavurage à main classique aux procédés modernes d'ébavurage par jet d'eau ou d'ébavurage thermique. Nous détaillons, dans ce qui suit, les différents procédés d'ébavurage, avec leurs avantages et inconvénients.

Ébavurage thermique

Ébavurage thermique: lors de l'ébavurage thermique (TEM), les bavures sont éliminées de manière sûre. Cela signifie que les bavures se trouvant dans des zones difficilement accessibles sont proprement éliminées pour atteindre une absence absolue de bavures. Cela signifie qu'aucune particule ne peut plus se détacher. Grâce à cette fiabilité et à la qualité d'ébavurage qui en résulte, cela s'applique à des produits dont cette exigence est nécessaire du point de vue de la sécurité, souvent par le procédé d'ébavurage. Avantages : coûts initiaux faibles à absents (en sous-traitance), haute sécurité du processus, les bavures difficilement accessibles sont éliminées avec certitude, haut effort de rationalisation, approprié pour les grandes ou petites séries. Désavantages : l'acquisition de l'installation est onéreuse, le TEM est donc le plus souvent réalisé en sous-traitance

Voulez-vous en savoir plus sur l'ébavurage thermique ?

Ébavurage à main

Le procédé peut-être le plus répandu. Les bavures des alésages sont traitées et celles des bords sont éliminées au moyen d'outils d'ébavurage.
Avantages : peut être mis en œuvre de manières variées et rapides, souvent en tant que travail annexe, il s'agit donc d'une variante efficace et peu coûteuse. Elle n'entraîne que de faibles dépenses préalables et en équipement. Désavantages : l'ébavurage des formes complexes ou des alésages profonds est très coûteux et comporte le risque d'oublier une bavure, sécurité défaillante du processus. Ce procédé d'ébavurage demande beaucoup de personnel.

Ébavurage à la machine

Ce procédé d'ébavurage est intégré directement au processus d'usinage. Au moyen d'outils particuliers et d'une programmation optimalisée, les bords et alésages sont ébavurés ou la formation de bavures est fortement réduite. La pièce sort prête à l'emploi du centre d'usinage ou est pour le moins, préalablement ébavurée de sorte que l'ébavurage de finition est moins onéreux.
Avantages : réduction ou élimination complète des frais d'ébavurage après le traitement. Constitue un traitement préalable optimal pour des procédés d'ébavurage tels l'ébavurage thermique.
Désavantages : la durée de l'usinage sur les tours automatiques ou les centres de fraisage est allongée, les plus fines bavures ne sont pas éliminées ou formation de bavures secondaires.

Trowalisage

Le procédé d'ébavurage peut-être le plus répandu. Les pièces à traiter sont placées en vrac dans un récipient avec des corps abrasifs (dits chips) et le plus souvent, un additif dans une solution aqueuse. Par un mouvement oscillant ou rotatif du récipient de travail, on produit un mouvement relatif entre les pièces et les corps abrasifs, qui engendre une usure sur les pièces, en particulier sur ses bords. Il existe différents types de trowalisage, qui sont l'ISF-Isotropic Superfinish, le trowalisage en tambour, le trowalisage par vibration, le trowalisage par immersion, la smuritropie, le polissage centrifuge et le trowalisage sans vibration.

Avantages : aucun équipement, les bords sont arrondis, très rationnel car les pièces sont traitées en vrac.

Désavantages : le trowalisage ne convient pas aux pièces de formes complexes ni aux cavités, les bavures peuvent être repliées dans les alésages.


Ébavurage par jets d'eau à haute pression

L'ébavurage par jets d'eau à haute pression convient en particulier pour les pièces en métal léger. Le jet d'eau est envoyé au moyen d'une lance sur le site à ébavurer. L'importante pression des jets d'eau, jusqu'à plus de 1000 bar, élimine les bavures de manière ciblée sur les sites traités.
Avantages : élimination ciblée des bavures, approprié pour les grandes séries, ébavurage, relaxation des tensions et nettoyage sont effectué en une seule étape
Désavantages : plus grande dépense de programmation de la machine commandée par CNC, procédure longue, dépense importante de manipulation, seuls les sites ciblés sont ébavurés

Ébavurage électrochimique (ECM)

Dans ce procédé électrolytique, on effectue un enlèvement ciblé de matériau par une dissolution anodique, ce qui est également dénommé traitement électrochimique du métal.
Avantage : un site choisi est ciblé pour l'ébavurage.
Désavantages : frais de mise en route élevés, traitement long, coûteux, seuls les sites ciblés sont ébavurés

Ébavurage par flux abrasif, ébavurage par écoulement d'une pâte abrasive

Un milieu polymère contenant un abrasif s'écoule à pression et température définies sur les contours à traiter, entraînant l'enlèvement de matière. Le résultat est un polissage de la surface et un arrondi des bords.
Avantages: ébavurage, arrondi des bords et polissage de formes complexes en une seule étape, pas de longue manipulation
Désavantages : l'enlèvement de matière n'a lieu que là où la pâte abrasive est passée, ébavurage uniquement de sites ciblés.

Schleppfinish

Les pièces à traiter sont fixées sur des montages spécifiques et sont soumises à un mouvement circulaire dans un réservoir contenant un granulé abrasif ou de polissage.
Avantages : arrondissement précis des bords et obtention d'un fini très brillant
Désavantages : frais de mise en route élevés, l'entièreté de la pièce est traitée, ne convient pas aux petites séries.

Ébavurage par robot industriel

Ce processus d'ébavurage est le plus souvent associé au centre de traitement et suit directement l'usinage mécanique de la pièce. Le robot effectue le travail de prise en charge des pièces au centre de traitement, de contrôle de la qualité et d'ébavurage. Pour cette dernière fonction, le robot soumet les pièces à des auxiliaires d'ébavurage mécanique comme des brosses ou des bandes abrasives.
Avantages : aucune bavure n'est oubliée, approprié pour les grandes séries, convient aux petites et grandes pièces
Désavantages : plus grand travail de programmation, coûts d'investissement importants, nécessite beaucoup de place, production de bavures secondaires

D'autres procédés d'ébavurage sont : procédé d'ébavurage rotolytique, ébarbage d'aiguilles, coupe par jet abrasif, ébavurage à l'huile de coupe sur tour automatique, rectification fine aux ultrasons, traitement fin par abrasif magnétique, rodage à l'abrasif par immersion...